Guide d'achat des interrupteurs à détecteur de mouvement

Rédigé par Valentina - - Aucun commentaire

Un interrupteur à détecteur de mouvement contrôle automatiquement la lumière pour vous lorsque le détecteur de mouvement détecte des personnes ou des mouvements. L'utilisation d'un interrupteur à détecteur de mouvement permet d'économiser beaucoup d'électricité et d'adopter un mode de vie intelligent et écologique.


Il existe plusieurs interrupteurs à détecteur sur le marché, avec des technologies, des fonctions et des applications spécifiques différentes. Nous avons rédigé ce guide pour vous aider à choisir les meilleurs interrupteurs à détecteur de mouvement pour votre maison et vos bureaux.

Pourquoi utiliser un interrupteur à détecteur de mouvement ?

Si vous lisez ce guide, il est possible que vous souhaitiez déjà acheter un interrupteur à détecteur de mouvement ou que vous soyez prêt à le faire. Nous sommes tous conscients que l'utilisation d'un interrupteur à détecteur de mouvement peut réduire le gaspillage d'énergie et diminuer votre facture d'électricité, mais un interrupteur à détecteur de mouvement peut vous apporter bien plus que vous ne l'imaginez par rapport à un interrupteur ordinaire.

Voici quelques avantages majeurs de l'utilisation d'un interrupteur d'éclairage à détection.

Économiser l'énergie et réduire le gaspillage d'électricité

Il est évident qu'une lampe activée par le mouvement peut économiser plus d'énergie qu'une lampe manuelle, mais combien d'énergie les interrupteurs à détecteur de mouvement peuvent-ils effectivement économiser ?

Les interrupteurs à détecteur de mouvement peuvent économiser jusqu'à 60 % d'énergie dans les buanderies domestiques.

Selon les spécialites, les stratégies basées sur l'occupation (interrupteurs à détecteur d'occupation et à détecteur de vacance) permettent de réaliser des économies d'énergie moyennes de 24 % sur l'éclairage.

Selon l'Agence américaine de protection de l'environnement, en utilisant des stratégies d'extinction automatique et programmée comme les interrupteurs à détecteur de mouvement, les économies d'énergie peuvent aller de 40 à 46 % dans les salles de classe, de 13 à 50 % dans les bureaux privés, de 30 à 90 % dans les toilettes, de 22 à 65 % dans les salles de conférence, de 30 à 80 % dans les couloirs et de 45 à 80 % dans les zones de stockage.

En moyenne, les interrupteurs à détecteur de mouvement permettent d'économiser 30 à 60 % de l'énergie d'éclairage dans les applications résidentielles et commerciales, certains pouvant même atteindre 80 % d'économie d'énergie.

Pour avoir plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter un SOS electricien Paris 16eme.

Durée de vie plus longue des lampes à DEL

Comme tous les produits électroniques, beaucoup d'entre nous se demanderont si le fait d'allumer et d'éteindre fréquemment la lumière ne risque pas d'endommager sa durée de vie plutôt que de l'allonger en réduisant ses heures de fonctionnement.

La question de savoir si l'allumage et l'extinction répétés de la lumière l'endommagent dépend du type d'ampoule que vous utilisez. Le fait d'allumer et d'éteindre fréquemment donne des résultats différents pour les ampoules à incandescence et les ampoules halogènes, les ampoules fluorescentes et les lampes à DEL.

Quand faut-il éteindre vos luminaires ?

  • Il est préférable d'éteindre les ampoules à incandescence et les ampoules halogènes lorsqu'elles ne sont pas nécessaires en raison de leur forte consommation d'électricité.
  • Pour une ampoule fluorescente compacte, une règle empirique consiste à la laisser allumer si vous quittez une pièce pendant 15 minutes ou moins (en fonction de plusieurs facteurs).
  • Dans le cas d'un éclairage LED, la durée de vie n'est pas affectée par le fait de l'allumer et de l'éteindre.

Avec ces conclusions en tête, creusons le fonctionnement théorique de ces lumières pour mieux comprendre.

Les lampes halogènes, à incandescence et fluorescentes utilisent toutes des filaments de tungstène qui chauffent et émettent des électrons par émission thermoélectrique.

En gros, un interrupteur bimétallique chauffe et s'ouvre périodiquement, ce qui provoque l'effondrement du champ magnétique généré par le ballast et libère une impulsion inductive dans le tube.

Si l'impulsion n'est pas assez forte, il n'y aura pas assez d'électrons pour soutenir le circuit dans le tube et la lumière vacillera. La lumière ne sera maintenue que si le champ magnétique est fort au moment où il s'effondre.

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot ypuc ? :