Le b.a.-ba du crédit immobilier

Rédigé par Franck - - Aucun commentaire

Pour acquérir une résidence principale ou secondaire, ou encore un logement à but locatif, de nombreux particuliers se tournent vers le crédit immobilier. Focus sur le fonctionnement et le processus d'acquisition de cet emprunt. 

Crédit immobilier : comprendre son fonctionnement

 Le crédit immobilier vous permet de financer vos projets et devenir enfin propriétaire. Concrètement, ce prêt est attribué par une banque ou un autre établissement prêteur spécialisé aux demandeurs souhaitant acheter ou faire construire une maison principale, une résidence secondaire, ou un logement destiné à la location. La somme octroyée peut aussi être utilisée pour la réalisation de travaux d'entretien ou de réparation au sein d'un bien immobilier, ou encore à l'achat d'un terrain pour y faire construire un bâtiment. Ce prêt immobilier prend en compte divers éléments pour calculer son montant total, dont le montant de l'emprunt, la durée de l'échéance, le montant des mensualités ainsi que le taux d'intérêt. Son coût total doit également inclure les garanties, les assurances et les frais de dossiers. Pour déterminer l'éligibilité de votre demande, la banque doit étudier votre capacité de remboursement mensuel en se basant sur vos revenus. Il faut que votre taux d'endettement soit inférieur à 33 % pour pouvoir prétendre à un emprunt immobilier.

 Négocier son taux pour un crédit plus avantageux 

Le taux d'intérêt est l'élément le plus important dans la négociation des termes du contrat. Il influe sur le montant des mensualités et la durée de remboursement. Afin de bénéficier des meilleures conditions d'emprunts, il est important de soigner votre profil. Avoir un apport personnel élevé de 10 à 30 % facilite grandement la négociation d'un meilleur taux d'intérêt. Si vous présentez un taux d'endettement faible, la banque pourra considérer votre profil comme éligible. Un taux d'endettement entre 10 et 15 % augmentera vos chances d'obtenir des conditions favorables. Vous devez également mettre en avant votre capacité à gérer vos finances. En clair, vos comptes ne doivent pas être à découvert, et vous ne devez pas avoir d'incident de paiement. Vos revenus sont aussi un critère à mettre en valeur. Disposer d'un reste à vivre conséquent vous permettra de mieux négocier les taux du crédit. La négociation d'un crédit immobilier nécessite toutefois des compétences spécifiques. C'est pourquoi faire appel à un courtier reste la meilleure solution. Cet expert négocie pour vous les meilleurs taux et des conditions de remboursement plus intéressantes, mieux adaptées à votre situation. 

Assurance emprunteur : obligatoire ou pas ?

 Dans le cadre d'un prêt immobilier, souscrire une assurance emprunteur n'est pas une obligation. Mais dans certaines circonstances, elle peut être exigée par l'établissement prêteur. Cette assurance est demandée pour couvrir les risques liés au décès ou à l'invalidité du demandeur. La banque où le prêt est souscrit peut proposer une offre d'assurance, cependant, le demandeur n'est pas obligé d'accepter. En effet, la loi Lagarde permet aux particuliers de déléguer leur assurance emprunteur à un établissement tiers. Ils ont la possibilité de comparer les garanties pour trouver celles qui leur correspondent. Les demandeurs peuvent également bénéficier d'un prix attractif permettant de réduire les mensualités et de faire de réelles économies.

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot qznp ? :