Matelas doux ou ferme – lequel vous convient le mieux ?

Rédigé par undergseo - - Aucun commentaire

On choisit la dureté de son matelas en fonction de son poids, mais également de sa corpulence. Dormir sur un matelas qui serait inadapté à l’un ou l’autre de ces deux paramètres aurait des impacts négatifs sur le sommeil. Les conséquences sont bien connues, comme le mal de dos, les nuits blanches, la difficulté à se retourner sur le lit… Aussi est-il important de cerner les caractéristiques des matelas qui sont soit trop durs, soit trop souples.

Eviter les matelas trop durs ou trop souples

Tous les professionnels de la literie s’accordent à dire que la taille du matelas doit être proportionnel à la corpulence de la personne. Plus particulièrement, aux personnes à forte corpulence, il est généralement recommandé de choisir un matelas ferme, la dureté assurant le maintien de la colonne vertébrale pendant le sommeil.

Les professionnels mettent cependant en garde contre les matelas trop durs ou trop mous. Entre autres inconvénients, ces matelas sont souvent à l’origine de troubles du sommeil, le dormeur n’étant pas à l’aise, qu’il dorme sur le dos ou sur le côté, ou qu’il veuille simplement se retourner – cette difficulté pour se retourner sur le lit, justement, peut amener la personne à se réveiller fréquemment dans la nuit.

Le soutien n’est pas au rendez-vous avec un matelas trop dur

Lorsque la dureté du matelas est poussée à son paroxysme, c’est évidemment la qualité du sommeil qui est directement impactée. La personne qui dort dessus se trouve dans un inconfort de couchage, au point qu’elle se retourne sur le côté à maintes reprises dans la nuit. Aux troubles du sommeil qui en résultent s’ajoutent les courbatures. En effet, lorsque le matelas est trop dur, il n’y a quasiment pas de soutien pour la colonne vertébrale, le soutien se limitant aux épaules et au bassin.

Avec un matelas trop souple, la situation du dormeur n’est pas meilleure. Et les risques de troubles du sommeil sont tout aussi réels.

Les inconvénients du matelas trop souple

Quand on parle de matelas mou, on pense en premier aux personnes à forte corpulence, la surcharge pondérale les empêchant de dormir tranquillement ou de bouger sur le côté. Mais la plupart des inconvénients concernent tous les dormeurs, en réalité, quelle que soit leur corpulence.

La personne qui dort sur un matelas trop souple aura notamment du mal à se retourner sur le côté. Cet inconfort ne favorise évidemment pas le sommeil réparateur, et amène parfois le dormeur à adopter une position qui ne lui est pas forcément coutumière.

C’est d’autant plus perturbant pour le sommeil que n’importe quel dormeur a besoin de changer de position à maintes reprises pendant son sommeil. Avec un matelas trop mou, ce besoin naturel n’est souvent assouvi qu’à moitié. Pire, ne pouvant changer de position doucement dans son sommeil, la personne est parfois amenée à se réveiller pour ajuster sa position sur le lit.

Classé dans : - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot gbeii ? :