Tout savoir sur la toiture en shingle

Rédigé par undergseo - - Aucun commentaire

Les revêtements du toit garantissent l’étanchéité de la toiture. Ils doivent également apporter une bonne apparence du bâtiment. Une toiture en shingle est composée de tuiles, qui sont fabriquées avec de la fibre de verre et de feuille de feutre asphalté ou bitumé. L’utilisation du shingle comme revêtement de toiture a d’abord commencé aux États-Unis et s’est propagée ensuite dans le monde entier. La fibre de verre donne aux tuiles de shingle une grande rigidité et une bonne étanchéité. Une toiture en shingle, une fois construite, ressemble beaucoup à une toiture en ardoises. Les tuiles en shingle sont colorées par des granulés minéraux. Elles sont disponibles en vert, rouge, noir, gris, jaune, etc. Une toiture en shingle est généralement construite sur des bâtiments de dépendances, des garages, d’un abri de jardin, etc.

Les avantages d’une toiture en shingle

Une toiture en shingle est bien esthétique, car les tuiles qui la composent peuvent avoir la couleur ou les couleurs voulues. On peut utiliser des tuiles de différentes couleurs pour une toiture. D’ailleurs, l’harmonisation de ces couleurs peut donner un aspect remarquable à la toiture. En effet, les tuiles en shingle peuvent être utilisées sur les toitures en pentes dont les pentes ont une inclinaison supérieure à 20%. La pose d’une toiture shingle est très facile et très rapide par rapport à la pose des autres types de tuiles. De plus, les tuiles en shingle résistent bien au feu. D’ailleurs, elles sont très étanches et possèdent une grande qualité d’isolation phonique. Le prix des tuiles en shingle est très abordable.
Si tous ces avantages vous ont séduit, vous devez faire appel à un professionnel tel que ce couvreur dans le 11 pour l’installer sur votre maison.

Les inconvénients d’une toiture en shingle

La durée de vie d’une toiture en shingle est très limitée. Elle ne peut pas dépasser 25 ans. Au-delà de cet âge, on doit procéder à sa réfection. D’ailleurs, les tuiles en shingle sont moins résistantes au gel et à la canicule. C’est pourquoi elles ne sont pas adaptées à un bâtiment principal : bureaux, maison d’habitation, etc..

Les travaux de pose d’une toiture en shingle

Pour construire une toiture en shingle, il existe deux techniques de pose des tuiles :

La première technique, c’est la pose « à l’américaine » : elle consiste à agrafer ou à clouer les tuiles en shingle, directement sur la charpente de la toiture, composée de bois agglomérés recouverts d’un tissu de feutre étanche.

La deuxième technique, c’est la pose « à la française » qui consiste à fixer les tuiles de shingle sur les liteaux de la charpente à l’aide des crochets. Cette technique est plus longue, car elle nécessite une isolation thermique de la toiture. L’isolation consiste à installer de la matière isolante en sous-toiture.

La pose des tuiles en shingle à l’aide de la colle est déconseillée, car les tuiles seront difficiles à enlever lors des travaux de réparation, elles pourraient même se déchirer, quand on les enlève.

Classé dans : - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot dgvrn ? :